Bilan de nos formations destinées aux professionnels de l'éducation

 

Les objectifs de ce bilan

 

> faire le point sur la quantité et la qualité de nos formations destinées aux professionnel(le)s de l'éducation (enseignement, animation, éducation spécialisée, etc.) pour la période 1999-2019 ;

> mieux préciser et faire connaître nos objectifs de formation et nos choix pédagogiques ;

> mieux identifier les problématiques liées à nos activités de formation et à leur développement  ;

> trouver collectivement des solutions, au sein de notre association, mais aussi avec nos partenaires et toutes celles et tous ceux intéressés par l'EMA : amélioration des contenus et des pédagogies, accroissement du nombre de journées annuelles de formation, meilleure communication, création d'un catalogue de formations commun à plusieurs organismes, etc ;

> convaincre les pouvoirs publics et autres partenaires financiers potentiels de soutenir les initiatives pour le développement de la formation au niveau local, régional et national (aide aux initiatives, aide à la communication).

 

rédaction : Ludovic Touchard

relectures, corrections et conseils : Marianne Barbier, Christopher Coulombeau, François Garnier et Marie-Laure Ferran

bilan réalisé d'avril à décembre 2020 - tous droits réservés

 

Le mot de François Garnier, président d'ADEIFvidéo

 

Depuis sa création en août 1999, ADEIFvidéo a pour principale mission de créer et d'animer des activités d'éducation aux médias audiovisuels (EMA), auprès des enfants et des jeunes. Plus occasionnellement, nous proposons des formations destinées aux personnes travaillant dans l'éducation, afin de les aider et de les encourager à animer de façon autonome et régulière des activités d'EMA de qualité (ateliers d'initiation technique, jeux créatifs, projets de réalisation, etc.).

 

Nos formations reposent beaucoup sur l'initiation à la réalisation audiovisuelle, mais aussi sur de multiples possibilités d'activités créatives et d'analyses ludiques. Proposées dans les établissements scolaires et d'accueils éducatifs en temps libre, ces activités permettent notamment aux enfants et aux jeunes de renforcer leur esprit critique face aux médias et de mieux comprendre les techniques conférant aux productions audiovisuelles de puissants pouvoirs de captation de l'attention, de persuasion et d'influence. Ces activités leur permettent également d'acquérir de nouvelles compétences d'expression créatives et informationnelles, et peuvent participer à la découverte culturelle et artistique.

 

Depuis 20 ans, sur notre département du Loir-et-Cher, comme au niveau régional et national, les pratiques d'EMA se sont multipliées, mais très insuffisamment au regard de leurs enjeux. Leur développement implique en priorité d'apporter une formation de base aux professionnels de l'éducation, reposant impérativement sur des activités et des pédagogies déjà expérimentées et réellement adaptées.

 

Or, les offres de formations ont été et sont encore aujourd'hui particulièrement rares, surtout pour celles destinées aux professionnels de l'éducation en temps libre. Les demandes de formations exprimées par les actrices et acteurs de l'éducation, comme par leur établissement employeur, sont toutes aussi rares. Convaincre d'entreprendre des activités d'EMA, même les plus élémentaires, est particulièrement difficile ! Un important travail de sensibilisation à leurs enjeux éducatifs et à leur impérative nécessité s'avère donc également indispensable.

 

Volet essentiel des activités plus générales d'éducation aux médias, l'EMA, au même titre que l'éducation aux médias d'information (EMI), les activités autour de la presse écrite, de la radio et des réseaux sociaux, doit s'imposer comme une préoccupation majeure pour le renforcement du sens critique et de la citoyenneté dans notre pays.

 

C’est avec la détermination de faire valoir l’importance de l’EMA et de son développement que notre association agit. Elle peut, au fil du temps, s’appuyer sur ses nombreuses et régulières expériences d’ateliers éducatifs auprès des enfants et des jeunes, afin de construire progressivement ses propositions de formation. Ce travail associatif, réalisé dans une dynamique d'éducation populaire, bénéficie du soutien renouvelé de nos partenaires financiers. Nous pouvons ainsi nous adresser à tous les publics, certes dans le souci d'un équilibre budgétaire que nous tenons, mais sans jamais nous soumettre à une logique commerciale.

 

Après 20 ans d'activité, nous avons voulu établir un bilan général de nos formations. Sa réalisation a été complexe tant les paramètres utiles et intéressants d'évaluation et d'amélioration sont nombreux. Il a été principalement rédigé par notre animateur/formateur salarié Ludovic Touchard, puis relu, amélioré et corrigé par les membres élus de notre association. Le confinement du printemps 2020 aura permis de s'y consacrer beaucoup plus que prévu, au bénéfice d'un résultat plus complet et plus précis.

 

Il s'agit d'un document plutôt technique. Sa lecture sera sans doute peu linéaire et intégrale, mais en fonction des centres d'intérêts, des attentes et des questionnements de ses lectrices et lecteurs. Certaines répétitions indispensables à la compréhension de chaque partie de ce bilan sont volontaires de notre part. Dans l'assurance que vous y trouverez de multiples éléments utiles à un développement plus global de l'éducation aux médias audiovisuels, je vous invite, à présent, à le découvrir et nous faire part de vos remarques, conseils et appréciations.

François Garnier