Les actus du semestre

>>news<<

 

soirée d'échanges " le pouvoir de la musique dans les médias " vendredi 24 mai

reportage des CE2/CM1 de St Julien de Chédon sur le thème de l'eau

compte-rendu des ateliers en centre de loisirs animés par notre stagiaire Orane Venon

retour sur les ateliers "médias audiovisuels" au Lycée Professionnel Denis Papin

ateliers à tarif réduit pour les médiathèques du Loir-et-Cher

création d'un nouveau support pédagogique pour ados et adultes

nos prochaines interventions, en bref...

1er compte-rendu de stage d'Orane Venon

exposition libre de droits sur notre environnement médiatique

 

 

 

compte-rendu des ateliers en centre de loisirs animés par notre stagiaire Orane Venon

Quinze ans en arrière
par VENON Orane, future professeure des écoles, stagiaire à ADEIFvidéo durant l'année scolaire 2023/2024

Orane, 8 ans, élève de CE2, n’aurait jamais pensé que quinze ans plus tard, ce serait elle qui prendrait la place du monsieur qui vient faire un projet vidéo pour réaliser un spot de prévention sur les techniques publicitaires de l’industrie agroalimentaire. En effet, après l’observation d’un atelier par Ludovic Touchard auprès d’enfants en centre de loisirs, c’était à mon tour de mettre en œuvre ce que j’ai pu apprendre pendant les formations à l’éducation aux médias audiovisuels.   

J’ai pu co-mener un premier atelier auprès de six enfants du centre de loisirs de Romorantin âgés de 8 à 10 ans. Cet atelier a permis de les initier à la réalisation audiovisuelle notamment sur les notions essentielles à partir de deux jeux éducatifs de l’association : le Puzzlerama et le Musicorama. Ce petit effectif a permis de créer trois pôles pour leur permettre de davantage découvrir et de manipuler les jeux notamment le Puzzlerama. Les enfants ont montré leur curiosité à travers différentes questions que ce soit sur la réalisation de la publicité ou bien des différents cadrages audiovisuels.

Quelques mois plus tard, j’ai pu mener un projet vidéo sur trois jours dans ce même centre de loisirs avec dix enfants et pré-adolescents âgés de 8 à 12 ans. Ce projet était composé d’une phase de sensibilisation et de deux ateliers. La phase de sensibilisation a permis de présenter les objectifs du projet, de présenter le jeu support et de discuter de la séquence à créer. Le lendemain, le tournage commence. L’atelier a débuté par une présentation du matériel audiovisuel et l’apprentissage des cadrages à l’aide d’illustrations pour aider à la représentation et à la mémorisation. Quelques exercices pratiques ont permis d’assimiler les cadrages pour ensuite les utiliser lors du tournage. Les enfants ont montré leur envie et leur investissement dès le début que ce soit au niveau de l’histoire ou au niveau de la réalisation audiovisuelle. Ce projet s’est terminé par la création du jeu, les enfants étaient répartis en trois groupes : deux groupes en autonomie sur le logiciel de montage iMovie et un groupe avec moi dans le choix des plans et la conception du jeu. L’atelier s’est terminé par la présentation du jeu à un autre groupe pour qu’ils essayent à leur tour de mettre les plans dans l’ordre. Les enfants étaient fiers de montrer la séquence entière avec le bêtisier en bonus à leurs copains. Ils ont montré leur satisfaction et leur joie face à ce projet. Ils ont pu mettre en avant leur créativité et développer des connaissances et des compétences en termes de réalisation audiovisuelle.

Orane, 23 ans, future professeure des écoles, ne s’arrêtera pas sur cette lancée. L’envie de créer des projets avec mes futur.es élèves ne cessera d’augmenter. Grâce à ce stage, des projets autour de l’éducation aux médias en feront partie. Et surtout : ne perdez jamais votre âme d’enfant !

 

 

 

 

retour sur les ateliers "médias audiovisuels" au Lycée Professionnel Denis Papin (Romorantin)

 

A la demande de Pascaline Magrès, Coordonnatrice de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire sur le Bassin de Romorantin, et du Dispositif de Prévention et de  Remobilisation, ADEIFvidéo est intervenue en janvier et février 2024 au Lycée Professionnel Denis Papin, pour l’animation d’un atelier d’éducation aux médias audiovisuels.

Le  Dispositif de Prévention et de  Remobilisation consiste à proposer à des élèves une aide à l’orientation pendant toute une année scolaire, en alternant des heures de classe et différents stages en entreprises. La plupart de ces élèves ont connu des difficultés scolaires et ont besoin de renforcement reposant sur des pédagogies alternatives.

Pour Pascaline Magrès, un atelier permettant aux élèves de faire le point sur leurs usages des médias de masse (réseaux sociaux, télévision, plateforme de vidéos à la demande…) s’est avéré nécessaire. 11 élèves de 15 à 17 ans participant cette année au dispositif ont ainsi bénéficié de 3 séances de 2 heures avec notre animateur.

Un premier projet avait déjà été réalisé avec notre association durant l’année scolaire 2017/2018 dans le cadre de ce dispositif. Ce précédent projet, très satisfaisant quant à la nature des apprentissages vécus, aux conditions de sa réalisation et à la qualité de la coopération avec la coordinatrice et les enseignants associés, fut pour ADEIFvidéo une référence à valoriser. Par ailleurs, le Lycée Professionnel Denis Papin est l’un des établissements auprès desquels nous sommes le plus intervenus depuis 7 ans (5 projets dont pour la plupart Catherine Morcelet, professeur documentaliste a apporté son aide).


 

3 principaux objectifs de l’atelier

- renforcer les capacités de jugement critique et de vigilance face aux médias de masse, face à leurs pouvoirs de captation de l’attention et face à leurs contenus problématiques  (publicité omniprésentes, propagande, désinformation, racolage, valeurs toxiques et nocives, etc.) ;

- renforcer la compréhension du rôle de l’information dans notre société et de ses obligeances de qualité et de fiabilité ;

- renforcer les connaissances en matière de techniques de réalisation audiovisuelle (techniques de prises de vues, de montage, importance de la bande son et de la musique, etc.).

 

Un atelier modèle et idéal, adapté à tous les niveaux scolaires

Les niveaux de participation, d’attention et d’intérêt portés par les 11 élèves ont été très satisfaisants et encourageants. La thématique a plu a été jugée inédite et utile. Pour ADEIFvidéo, cet atelier représente exactement le type d’intervention que nous tentons de développer en priorité depuis quelques années, en temps scolaire à partir du cycle 2 jusqu’à la terminale, mais aussi en temps libre. Ce type d'atelier est celui le plus en cohérence avec notre projet éducatif :

> 5 thèmes principalement étudiés :

  • les fonctions, contenus habituels et spécificités des différents types médias de masse
  • la place de la publicité dans les médias, son rôle, ses liens avec l’audimat, les luttes entre médias pour capter le marché publicitaire, l’impact des GAFAM...
  • l’utilité, la traitement et la hiérarchie de l’information
  • les techniques de base de la réalisation audiovisuelle (notamment avec notre jeu de montage "le puzzlerama" )
  • les fonctions de la musique en audiovisuel, sa capacité notamment à générer ou amplifier du sens et des émotions, (notamment avec notre jeu de mixage "le musicorama") et à orienter les interprétations des images associées.

> une priorité donnée à un travail dynamique, ludique et motivant d’analyse de vidéo, à l’aide d’applications de montage performantes (iMovie et Final Cut Pro) ;

> un nombre de séances plutôt réduit (2 à 4 séances de 2 heures maximum), mais suffisant pour aborder les points essentiels de l’éducation aux médias audiovisuels et souvent mieux adapté aux capacités financières des structures organisatrices.

 

 

Pour cet atelier comme pour toutes ses actions, ADEIFvidéo s'interdit une approche alarmiste auprès des jeunes et stigmatisante quant à leurs usages des médias, d'autant que les usages des adultes peuvent être jugés également préoccupants depuis déjà plusieurs décennies. Echanger sur les usages, encourager des prises de conscience, encourager la vigilance peut se faire sans un déferlement d'injonctions et de conseils plus ou moins crédibles et compréhensibles. Ce positionnement pédagogique est sans doute l'une des clés pour permettre le climat de confiance nécessaire aux échanges spontanés et un niveau de participation et de réflexion satisfaisant.

 

Les activités d'éducation aux médias audiovisuels, devenues essentielles, restent toutefois encore beaucoup trop rares dans le parcours scolaire des élèves, que ce soit avec ou sans la participation d'intervenants spécialisés. Encouragées par l'Etat, notamment par le CLEMI et le Ministère de la Culture (des subventionnements sont proposés), cette thématique liée à l'éducation aux médias et à l'information mérite toutefois un soutien beaucoup plus important des pouvoirs publics, de l'Etat comme des collectivités territoriales. Un déploiement des actions de sensibilisation et de formation auprès des acteurs éducatifs locaux, mais aussi une meilleure valorisation des actions proposées et réalisées nous semblent particulièrement urgents.

 

 

ateliers à tarif réduit pour les médiathèques du Loir-et-Cher

A partir du mardi 2 avril et jusqu'à la fin de l'année 2024, nos ateliers éducatifs en médiathèques bénéficient du soutien financier du Conseil Départemental de Loir-et-Cher. Ce soutien nous permet de facturer nos interventions 20 € de l'heure au lieu de 55 € de l'heure. Plus de précisions sur nos ateliers en médiathèques depuis ce lien.

 

 

 

 

 

création d'un nouveau support pédagogique pour ados et adultes

Depuis décembre 2023, notre association a entrepris  la création d'un nouveau programme pédagogique multimédia sur le même principe que notre outil "Vois-tu mieux que Zébulon ?" mais pour un public d'adolescents et adultes. Cet outil aura pour thème la découverte du fonctionnement d'une chaîne de télévision locale et encouragera de multiples réflexions sur le rôle et les pouvoirs de la télévision. Notre stagiaire Orane Venon participe à ce projet par un travail de relecture, d'échange critique et d'évaluation. La conception de cet outil est complexe, nous tenterons de le terminer avant la fin de l'été.

 


 

 

 

nos prochaines interventions, en bref...

 

projet vidéo avec les CE2/CM1 de l'école de St Julien de Chédon

A la demande de l'enseignant Vincent Pécoul, ADEIFvidéo animera d'avril à juin, 6 à 7 séances d'atelier de 2h30, pour permettre à sa classe de CE2/CM1 de réaliser un reportage sur le thème de l'eau, sous un angle surtout naturaliste. St Julien de Chédon est une petite commune limitrophe de Montrichard. On trouve proche de l'école une mare créée par la classe de l'an dernier, un ruisseau avec lavoir, un château d'eau, un vaste et très bel étang communal et le Cher. Le projet est financé en large partie par l'association des parents d'élèves de l'école. Nous animerons des activités d'éducation aux médias audiovisuels, des temps d'initiation technique à la prise de vues et au montage, et nous interviendrons sur la réalisation du reportage. Nos présenterons prochainement un article plus détaillé sur ce beau projet.

 

soutien aux projets vidéos du Collège Léonard de Vinci

Pendant l'année scolaire, notre animateur effectuera quelques interventions au Collège Léonard de Vinci de Romorantin. Il s'agit d'apporter un soutien technique et pédagogique à différents projets vidéos, notamment un projet de docu-fiction entrepris par un groupe d'environ 35 élèves de différentes classes. Les projets sont animés et coordonnés par Nolwenn Diverrès, professeur d'art plastique et Alexis Mazzola, professeur de français, disposant d'une solide expérience en réalisation audiovisuelle.  L'an dernier, le collège avait déjà fait appel aux compétences du vidéaste et animateur Cyril Angevin, bénévole et administrateur de notre association.

 

ateliers au centre de loisirs de Romorantin

Dans le cadre de notre partenariat pédagogique, nous animerons un atelier de 2 heures, début juillet à partir de nos jeux éducatifs de montage.

Nous animerons également 4 séances de 2 heures d'initiation à la prise de vues pour le groupe des grands, les mardis 30 et mercredi 31 juillet, mardi 27 et mercredi 28 août. Il s'agit de permettre aux jeunes de filmer ensuite les Olympiades de façon autonome et créative, avec les 2 caméscopes et les trépieds de la malle vidéo de l'ADCL. Les Olympiades se tiendront les jeudis 1er et 29 août.

 

 

 

1er compte-rendu de stage d'Orane Venon

 

Notre association accueille actuellement une jeune future professeure des écoles, Orane VENON, pour un stage pédagogique dans le cadre de son Master MEEF 1er degré à l'INSPE (Blois). Notre stagiaire est une romorantinaise connue d'ADEIFvidéo. En 2008/2009, avec sa classe de CM1 de l'école des Tuileries, elle a participé à l'un de nos projets scolaires les plus aboutis sur les techniques publicitaires de l'industrie agroalimentaire. D'une durée de 96 heures réparties sur toute l'année scolaire, donc jusqu'en juin 2024, ce stage doit lui permettre d'observer, de pratiquer des activités pédagogiques et de mettre en œuvre un projet éducatif, ce qui implique une organisation particulière à définir au sein de l'association. Des précisions seront régulièrement diffusées depuis notre site web sur les contenus et le déroulement de ce stage.

 

Deux premiers mois de stage très formateurs

par Orane VENON, future professeure des écoles, stagiaire à ADEIFvidéo - article produit courant décembre 2023

 

Depuis le mois d’octobre 2023, j’ai pu découvrir différentes facettes d’ADEIFvidéo : de la discussion sur les médias de masse, à l’animation auprès d’enfants en centre de loisirs, en passant par la formation de jeux éducatifs et la découverte du fonctionnement d’une association.

Les enjeux de l’éducation aux médias audiovisuels sont importants. Ces deux premiers mois de stage m’ont permis de le comprendre rapidement. Cette thématique éducative ne me semble pourtant pas assez traitée, notamment auprès des enfants et des jeunes, en temps scolaire comme en temps libre. Ce constat est d’ailleurs partagé par Ludovic Touchard, animateur de l’association.

Ainsi, pendant ma première demi-journée de formation, j’ai pu découvrir et tester les jeux éducatifs créés par ADEIFvidéo. Ces jeux sont simples d’utilisation, très ludiques et permettent de comprendre concrètement les notions importantes liées à la fabrication et aux pouvoirs des images dans les médias. J’ai trouvé cette approche pédagogique très concrète et adaptée aux petits et aux  plus grands. N’ayant pas l’habitude d’utiliser des logiciels de montage et d’étudier le vocabulaire relatif aux images, la découverte de ces jeux a été pour moi très formatrice.

 

 

De surcroît, j’ai participé à une animation au centre de loisirs de Romorantin reposant sur trois jeux : Zébulon le caneton, Puzzlerama et Musicorama. Ces jeux ont été proposés par Ludovic, en vidéoprojection. J’ai ainsi pu observer les méthodes utilisées pour leur mise en œuvre, la participation des enfants, leur niveau de compréhension et d’intérêt pour ces jeux. L’animation d’une seconde séance m’a été confiée, auprès de six enfants âgés de 8 à 10 ans de la même structure, avec l’aide de Ludovic et d’Audrey Daguin, animatrice du groupe. Il me semble essentiel de mettre en pratique ce que j’ai pu apprendre pendant la formation. D’une part, cela permet de vérifier ma capacité à expliquer ces jeux, avec le vocabulaire technique nouvellement acquis et mes propres mots. D’autre part, cela permet de vérifier ma compréhension de leurs enjeux éducatifs. Prenons l’exemple du Puzzlerama. C’est un jeu où, avec le logiciel iMovie, nous devons réaliser le montage d’un spot de prévention de 30 secondes. Ce spot contient 11 plans, dont il faut retrouver l’ordre logique. L’enjeu est de comprendre le processus du montage et de bien saisir la notion de plan. Ce jeu permet aussi d’entreprendre une analyse filmique, motivante et ludique, pour notamment démontrer que rien n’est laissé au hasard (mises en scène, cadrages, raccords, etc.). Les enfants ont beaucoup apprécié cette activité, même si elle n’est pas si simple. Certains avaient beaucoup de questions concernant le contenu de ce spot, également sur les techniques cinématographiques.

Ensuite, un élément qui me semble important à mettre en avant est que les activités d’ADEIFvidéo ne sont pas uniquement dédiées aux enfants, mais bien à tous les publics. La grande majorité de la population a un usage quotidien des médias de masse et de leurs images (information, publicité, fiction, divertissement…). C’est la raison pour laquelle l’association organise des soirées de réflexion collective, sur des thèmes liés aux médias de masse, où toute personne peut s’exprimer et échanger librement dans le respect et dans la bienveillance. Une initiative d’intérêt général sans doute rare dans notre région. J’ai eu l’opportunité d’avoir pu assister à ma première soirée réflexive sur le thème : « Quelle place pour les sciences dans les médias de masse ? ». C’est un sujet complexe pour ma première participation à ce type d’échanges. Je me suis, pour l’instant, assez peu intéressée à la vulgarisation scientifique et il m’a donc été difficile de me positionner.

Enfin, j’ai pu comprendre et voir tous les aspects d’une association : les différents membres, leurs fonctions, les conseils d’administration, les démarches pour créer une association, l’agrément de jeunesse et d’éducation populaire, la communication, le site internet. Tous ces aspects m’étaient inconnus et m’ont intéressée. Ils sont essentiels au bon fonctionnement de la structure, à sa vie démocratique et au respect de la réglementation de la loi 1901.

Je compte bien en apprendre davantage, et utiliser toutes les connaissances et les compétences que j’aurai acquises à la fin de ce stage lorsque je serai professeure des écoles. L’éducation aux médias audiovisuels est un apprentissage essentiel pour développer l’esprit critique des élèves.